• GAIHST

Dénoncer des inconduites sexuelles : le milieu culturel se donne un plan d'action


Questionnement sur le processus de dénonciation actuel. Photo : iStock

Après les nombreuses dénonciations des dernières semaines en matière de harcèlement et d'agression sexuelle, huit associations du milieu artistique se sont réunies lundi matin pour se concerter et mettre en place des mesures d'intervention.


Ces associations, qui représentent les producteurs, les artistes et les artisans, se sont aussi félicitées du succès obtenu par les cliniques mises en place la semaine dernière par l'organisme Juripop.


Elles mettent également de l'avant les paroles de la ministre de la Culture et des Communications. Marie Montpetit, qui a assisté à la rencontre, a assuré le milieu culturel de la collaboration du gouvernement pour mettre en place les mesures souhaitées.


« La rencontre a été cordiale et productive, ont déclaré les dirigeants des associations par voie de communiqué. Nous sentons de sa part une écoute et une volonté réelle d’appuyer les initiatives du milieu sans s’y substituer. Les canaux de communication sont ouverts et nous travaillerons de concert pour le mieux-être de tous. Il serait inconcevable que l’on ne profite pas de la [conjoncture] actuelle pour tout mettre en place pour que plus jamais des abus comme ceux dont on a entendu parler puissent se reproduire impunément. »


Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications Photo : La Presse canadienne/FRANCIS VACHON

Les principaux points du plan d'action sont la création d'un programme de prévention dans tous les milieux, incluant des séances de formation et la mise en place d'un mécanisme neutre de gestion des plaintes. Ce guichet unique d'un nouveau genre ferait appel à des experts indépendants pour permettre aux présumées victimes d'avoir toutes les informations nécessaires et de décider du mode de dénonciation qui leur conviendrait.


Une autre rencontre se tiendra dans les prochains jours afin d'élargir ce plan d'action à d'autres associations du milieu culturel. Tout le monde sera ensuite invité à se prononcer sur une déclaration commune en faveur de milieux de travail exempts de toute forme de harcèlement.


Les associations présentes lors de la première réunion sont l'Alliance québécoise des techniciens et des techniciennes de l’image et du son (AQTIS), l'Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ), l'Association québécoise de la production médiatique (AQPM), la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ), la Société des auteurs de la radio, télévision et cinéma (SARTEC), la Société professionnelle des auteurs et des compositeurs du Québec (SPACQ) et l'Union des artistes (UDA).


Pris de: https://ici.radio-canada.ca

Le 30 octobre 2017

Groupe d'aide et d'information sur le harcèlement sexuel au travail de la province de Québec inc.

Adresse
2231, rue Bélanger
Montréal (Québec)  H2G 1C5
info@gaihst.qc.ca

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

Téléphone: 514-526-0789
Télécopieur : 514-526-8891

© 2020 GAIHST