• GAIHST

Montréal adoptera des mesures sur le harcèlement sexuel


L'hôtel de ville de Montréal. OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Montréal ajoutera des mesures sur le harcèlement sexuel dans le Code d'éthique de ses élus.


Comme après chaque élection, les villes sont tenues de réviser leur Code d'éthique. Dans la foulée du mouvement #MoiAussi sur les réseaux sociaux, Montréal a ainsi décidé d'ajouter un article pour clairement baliser le problème de harcèlement sexuel. Ces changements devraient être présentés ce mercredi.


L'opposition à l'hôtel de ville estime que les démarches de l'administration ne vont pas assez loin. Le parti de Lionel Perez dit vouloir aller plus loin en ajoutant les inconduites sexuelles, qui regroupe un plus large spectre de gestes. « Leur proposition ne va pas assez loin, elle est timide », estime le chef de l'opposition. Son parti demande aussi que les élus suivent une formation obligatoire.


L'opposition s'inquiète particulièrement des résultats d'un sondage mené par La Presse Canadienne auprès des élues de l'Assemblée nationale. Celui-ci révélait que près des deux tiers des répondantes disaient avoir été victimes d'une forme d'inconduite sexuelle dans le cadre de leurs fonctions. Bien qu'aucune allégation ne circulation présentement à l'hôtel de ville de Montréal, Lionel Perez estime qu'« aucune institution n'est exempte ».


Notons que si le Code d'éthique des élus de la Ville de Montréal restait muet au sujet du harcèlement, celui-ci était déjà balisé par la politique de respect des employés. Un formulaire permet de dénoncer toute forme de harcèlement sexuel depuis plusieurs années déjà.


Pris de: https://www.lapresse.ca/

Le 15 janvier 2018

Groupe d'aide et d'information sur le harcèlement sexuel au travail de la province de Québec inc.

Adresse
2231, rue Bélanger
Montréal (Québec)  H2G 1C5
info@gaihst.qc.ca

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

Téléphone: 514-526-0789
Télécopieur : 514-526-8891

© 2020 GAIHST