• GAIHST

Nouvelle procédure pour combattre le harcèlement entre députés albertains


Aucune politique spécifique n'encadre actuellement les cas de harcèlement entre députés. Photo : Radio-Canada/Laurent Pirot

Les députés albertains vont examiner jeudi un processus formel pour répondre aux accusations éventuelles de harcèlement entre élus.


Cette politique, examinée alors que des élus accusés de comportements inappropriés ont été poussés à démissionner, créerait pour la première fois en Alberta un processus clair en cas d’accusations contre un autre député.


La députée néo-démocrate de Peace River, Debbie Jabbour, explique qu’il est crucial d’avoir un processus en place au cas où un conflit surgirait.


Une ambiance particulière


Elle estime qu’il est délicat de définir un comportement approprié pour les élus. « Nous nous rendons compte que les députés ont un environnement de travail très particulier », observe-t-elle.


Mme Jabbour reconnaît qu’il y a un aspect « combatif » dans le travail de député et qu’il y a parfois au cours des débats « des interactions qui vont au-delà de ce qui semble approprié ».


Des propos déplacés sont parfois prononcés pendant les débats et font habituellement l'objet d'une plainte auprès du président de la Chambre en vertu du règlement interne de l'Assemblée.


Députés et employés

Le comité législatif de service aux membres se réunit jeudi et doit examiner plusieurs options pour traiter les cas de plaintes formelles entre les élus. La politique devrait être une adaptation des procédures en place pour les employés de l’Assemblée.


Cette politique devrait notamment établir qui recevra les plaintes et les recours à la disposition d’un élu qui ne serait pas satisfait de la réponse.


Debbie Jabbour estime que les informations sur les plaintes éventuelles devraient probablement rester confidentielles.


Le bureau du président de la Chambre, qui est chargé de traiter les plaintes de harcèlement concernant les employés, n’est autorisé à diffuser aucune information sur les plaintes qu’il traite.


Pris de: https://ici.radio-canada.ca/

Le 1 février 2018

Groupe d'aide et d'information sur le harcèlement sexuel au travail de la province de Québec inc.

Adresse
2231, rue Bélanger
Montréal (Québec)  H2G 1C5
info@gaihst.qc.ca

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

Téléphone: 514-526-0789
Télécopieur : 514-526-8891

© 2020 GAIHST